GROUPE FOLKLORIQUE

BRESSAN PONTEVALLOIS

 
 






Samedi 13 août 2011

Un groupe folklorique anglais à Pont-de-Vaux

Groupes.jpg

« Nous venons du Nord-Ouest de l'Angleterre. Notre groupe a été fondé il y a quatre ans. Nous nous sommes inspirés des danses de la Régence anglaise, entre 1800 et 1820. A cette époque, le roi Georges III était souffrant et le pays a été gouverné par son fils : le futur Georges IV. Cette période correpond à des ouvrages de Jane Austen comme « Orgueil et préjugés » ou « Raison et sentiments » qui ont été portés à l'écran, dans lesquels cette grande écrivaine anglaise a décrit les moeurs et les danses de la haute-société provinciale anglaise. Pour elle danser était suirtout un moyen de favoriser les rencontres amoureuses sans avoir le regard réprobateur des gens âgés. A cette époque les moeurs étaient très strictes, il n'était pas question de toucher son ou sa partenaire » explique Franck Park qui maîtrise parfaitement la langue de Molière pour être professeur de français, comme Clare, son épouse, dans un collège anglais.

Groupe_anglais_maison_ter.jpg

 

Nous avons eu le plaisir de rencontrer ce couple avec leurs amis du groupe « Regency Rejigged » lors de leur passage dans la région. Ils y étaient  à l'invitation des groupes folkloriques de Tournus, Viré et Pont-de-Vaux.  Les groupes anglais et bressan ont participé à la visite de la ville de mercredi dernier en réalisant en plusieurs points de la cité des prestations dansantes en compagnie de leurs musiciens respectifs. « Le nom de notre groupe « Regency rejigged » vient d'un jeu de mot. « Rejigged » qui veut dire remodelé, mais il contient le mot « jig » ou gigue en français. Ainsi nous dansons des gigues. Nos danseurs qui résident dans plusieurs villes du Nord-Ouest, aiment particulièrement cette époque à travers les costumes que nous portons et de vieilles mélodies, dont certaines que nous interprêtons ont été composées par Henry Purcel en personne. Nous avons une grande variété de danses, lentes ou rapides ».

La prestation de ce groupe dans la cour de la maison Leroy, devant la superbe façade récemment restaurée qui a pris ce soir là des airs Elisabathains avec ces personnages costumés semblant droit sortir du film « Raison et sentiments » a été parfaite, et fort appréciée du public qui a participé à cette visite. Leroy_groupe_anglais_bis.jpg

 


 



 

 

Lundi 1er Aout 2011
Le groupe folklorique prépare sa saisonPRVOIR-2.JPG

 




PRVOIR-1.JPG

Vendredi soir, la dernière réunion du groupe folklorique à la salle Herbet avait un ordre du jour chargé pour le président Jacques Loisy et ses ouailles au nombre d'une trentaine cette année. En effet, en plus de la traditionnelle répétition de danse qui se déroule chaque semaine en ce lieu entre 19 h 30 et 21 heures, était évoquée la réception du groupe folklorique britannique : Regency Rejigged, venant de la région de Manchester, avec lequel est notamment prévue une sortie commune en soirée des deux groupes qui effectueront plusieurs démonstrations de danses folklorique en différents points de la cité le mercredi 10 août à l'occasion de la visite de la ville organisée par l'Office de tourisme.

Cette réunion a également été matière à une remise de tee-shirts ornés des armoiries de Pont-de-Vaux offerts par le groupe Prévoir représenté ce soir-là par Ève Chanfray et Virginie Daval, les responsables du bureau de la rue de l'Eperon à Pont-de-Vaux. Mais il a aussi été question du programme des sorties du groupe qui, après Brienne le 24 juillet dernier, pour la première, passeront par Reyssouze à l'occasion du feu d'artifice du 14 août, une maison de retraite à Mâcon le 31 août, le musée de Servas le 18 septembre, le festival du Groupement folklorique Rhône-Alpes à Pont-de-Chéruy le 22 septembre et une journée de détente à Burgy. Bref, un beau programme pour le groupe qui portera une fois encore très haut les couleurs du folklore bressan dans la région.

  PRVOIR-2-copie-1.JPGPRVOIR-1-copie-1.JPGPRVOIR-1-copie-2.JPG
Final   Groupe 3   Groupe jacky

La grande famille du folklore, acteurs et spectateurs, était réunie dimanche à la salle des fêtes de Pont-de-Vaux, à l'occasion du festival annuel du groupe folklorique pontévallois.

La journée a débuté en fin de matinée, au cœur de la ville, avec la troupe du président Jacky Loisy et ses deux invités d'honneur : les polonais du groupe « Lublin » de Pont-de-Chéruy et les provençaux de « L'escolo dou trelus » (l'école du soleil resplendissant) de Pernes-les-Fontaines.

Puis tous se sont rassemblés autour d’un vin d’honneur en présence de Jean-Claude Thierry, maire de Pont-de-Vaux et Henri Guillermin, conseiller général et président de la communauté de communes. L’un et l’autre n’ont pas manqué de rappeler le soutien des collectivités locales envers le groupe folklorique pontévallois ainsi que l’implication de celui-ci dans les fêtes locales et publiques : « Nous pouvons toujours compter sur vous, vous êtes toujours présents pour nous aider dans la vie publique et les animations » s’est félicité le maire du chef-lieu de canton.

L'après-midi était consacré au festival. Il a attiré plus de deux cent cinquante spectateurs dans la salle des fêtes. Ce spectacle fort intéressant, y compris pour les profanes, proposait des genres différents. En premier lieu le terroir bressan d'autrefois, ses branles et quadrilles dansés par le groupe folklorique pontévallois accompagné de ses musiciens. Le soleil et le chant des cigales de Provence avec le groupe de Pernes, ses scènes paysannes du passé où .

 

l'on subodorait des senteurs de lavande et de romarin apportées par le mistral.

Le groupe était accompagné au galoubet et au tambourin par ses musiciens. Il y eut aussi de grands moments d'émotion sur un texte digne d'Alphonse Daudet, écrit en hommage à une « mamée » par l'une des membres de la troupe, ou encore un Ave Maria interprété au galoubet (flûte à trois trous) par un musicien du groupe.

Et puis de véritables performances physiques avec la troupe polonaise laquelle a effectué trois changements de costumes fait de splendides broderies multicolores, pour présenter des danses régionales de Pologne, au son de musiques d'Europe centrale et tziganes.

Henri Stecki, président de l'association franco-polonaise, accompagnait ce groupe. Il a évoqué, pendant l’entracte la solide amitié qui unit les deux pays depuis de longues années. Durant cet intermède, trois membres méritants du groupe folklorique pontévallois été décorés de la médaille de bronze décernée par la FAFN (fédération amicale folklorique nationale). Il s’agit de Régine Feyeux, Angélique Jamet et Romain Grisolet qui comptabilisent 6 années de présence au sein du groupe folklorique pontévallois.

Ce festival, animé par Jacky Loisy, dans une ambiance chaleureuse et sympathique s'est achevé par un traditionnel échange des cadeaux entre des groupes ravis de ce week-end vécu ensemble. Et comme entre gens de bonne compagnie, ils ont formulé des vœux pour d'aussi chaleureuses retrouvailles au cours de prochains festivals.

 

Groupe bisJACKY%~1Jacky maireJacky polonais bisPolonais bis Jacky


Cliquer sur une photo pour l'agrandir. 

.

Polonais danse 5  

PROVEN~1

 

JACKY%~1








































































 

Samedi 14 Mai 2011
Superbe festival folklorique
Les danses provençales ont mis une belle ambiance sur la scène de la salle des fêtes.  Photo M. R. (CLP) Les danses provençales avaient des senteurs de lavande et le romarin.  Michel RAYMOND (CLP)

Le festival annuel du groupe folklorique pontevallois a réuni plus de 250 spectateurs enthousiastes à la salle des fêtes.

Ce festival avait deux invités d’honneur : les olonais du groupe « Lublin » de Pont-de-Chéruy, dans l’Isère, et les Provençaux de « L’escolo dou trelus » (l’école du soleil resplendissant) de Pernes-les-Fontaines, dans le Vaucluse. Le spectacle de l’après-midi était composé de plusieurs parties. Il était fort intéressant à bien des égards, même pour le profane, en proposant trois genres de folklore différents.

En premier lieu, le terroir bressan d’autrefois a été fêté avec ses branles et quadrilles dansés par le groupe folklorique pontevallois, accompagné de ses musiciens. Puis, on a retrouvé le soleil et le chant des cigales de Provence avec le groupe de Pernes. Devant ses scènes paysannes du passé, on subodore des senteurs de lavande et de romarin apportées par le mistral, accompagnées au galoubet et au tambourin par ses musiciens. Puis, le public a eu droit aux performances physiques de la troupe polonaise qui a effectué trois changements de costumes, ornés de pierres et de brodures multicolores, pour présenter des danses régionales de Pologne, au son de musiques d’Europe centrale, et tziganes.

Comme de coutume, à l’entracte, ont été décorés de la médaille de bronze décernée par la FAFN (fédération amicale folklorique nationale) trois membres méritants du groupe folklorique pontevallois qui se signalent cette année pour six années de présence : Régine Féyeux, Angélique Jamet et Romain Grisolet.

Jeudi 14 avril 2011
Festival du folklore le 8 mai

Le groupe folklorique pontévallois organise un festival folklorique le dimanche 8 mai dans la salle des fêtes de Pont-de-Vaux à partir de 14 h 30.

Cette fête organisée annuellement par l’association que préside Jacques Loisy, offre l’occasion au public pontévallois de découvrir les traditions de contrées ou de pays voisins. Les groupes invités le sont dans le cadre d’un échange amical entre associations conservatrices de patrimoines régionaux riches de leurs variétés culturelles.

Le 8 mai le groupe folklorique pontévallois a invité l’ensemble provençal « L’escolo dou Trelus » et le groupe folklorique polonais de Pont-de-Chéruy.

Le groupe folklorique pontévallois vient d’ouvrir un site sur lequel sont présentés l’historique de l’association et les différents costumes et vêtements que portaient les bressans, à la ferme où lors de leurs sorties "endimanchées". www.groupefolkloriquepontevallois.com

 

Le groupe "L'escolo dou Trelus"c18b17caea7a869839fd857fde3a1590.JPG

Le groupe pontévallois.PHOTOlo.jpg





















 

Jacques Loisy, président au long cours, a entamé sa 28me année à la tête du groupe folklorique pontévallois. Entré dans cette ancienne institution, sous le règne de Mme Marie Sallet, en 1973, Jacques avait pris, en 1983, la succession de celle que l’on appelait alors « La Marie ».

« Mme Sallet menait, seule, ce groupe avec énergie. Mais l’âge, la fatigue l’avaient contrainte à renoncer. Elle m’a dit un jour "Jacques, c’est à toi de reprendre maintenant"» se souvient M. Loisy.

« Je n’était pas du tout prêt à cela. Elle m’a passé le témoin, du jour au lendemain. Marie m’a, certes, mis le pied à l’étrier en m’emmenant avec elle dans des réunions importantes qui m’ont permis de me faire connaître du monde du folklore et des élus locaux. Mais pour le reste, il m’a fallu tout apprendre, seul. C’était difficile ».

Habituée à gérer seule le groupe, à s’appuyer sur ses très nombreuses relations, professionnelles ou privées pour l’entretenir et le faire vivre, celle qui, dans les années 1950 à 1975 a porté l’association vers des sommets, n’avait pas conscience des difficultés que pouvait rencontrer une personne n’ayant pas son aura.

Le soutien du maire pontévallois

« J’ai failli abandonner", raconte Jacques aujourd’hui. « Henri Gagnaire, l’ancien maire de Pont-de-Vaux, m’a alors encouragé, soutenu. Il m’a vraiment aidé. On a connu des hauts et des bas. C’est à partir d’un noyau familial que l’on a réussi à maintenir un effectif. Aujourd’hui des nouveaux danseurs sont arrivés. Et nous avons la chance d’accueillir beaucoup de jeunes. Le groupe vit bien ».

Mais les temps ont changé. Le groupe folklorique pontévallois ne se produit plus hors des frontières comme ce fut le cas au temps de Marie Sallet. Quelques sorties en journée, dans la région et des prestations surtout locales.

« De nos jours, les frais sont trop importants » souligne Jacques Loisy « Les gens qui travaillent,

 

St-BenigJacLoisyblo.jpg

n’ont plus les mêmes possibilités que celles que nous avions, il y a 40 ans ».

L’association reste cependant impliquée dans les manifestations où les traditions sont maintenues comme le concours de volailles, la retraite aux flambeaux, et participe à la demande à toute fête locale, comme elle le fit l’été dernier pour les vingt ans de Ran Tan Plan.

A la recherche d'un répertoire ancien

Dans sa maison des Vernettes, où il prépare les prestations du groupe folklorique et en établit l’inventaire sur son ordinateur, Jacques songe aussi à l’avenir du groupe.

« Nous avons conservé le répertoire des danses, légué par Marie, mais nous aimerions en connaître d’autres qui auraient été dansées autrefois par le groupe, puis abandonnées. Les reprendre aujourd’hui renouvellerait ce répertoire » confie Jacques Loisy qui regrette également d’avoir dû renoncer aux chants bressans « Ils faisaient partie du répertoire, avec Marie, et c’était important. Mais nous n’avons plus la personne capable de diriger ces chants ».

Quand aux souvenirs, en 38 ans de folklore bressan, ceux de Jacques sont légion.

Chaque nom, qu'il soit d'aujourd'hui ou tiré du passé, évoque en lui un moment heureux...

Et c'est ce qui l'aide à continuer.























































 




7 février 2011
Gala du groupe Lublin, Pont de Chéruy


Mercredi 26 Janvier 2011
Carton plein pour le loto du groupe folklorique

C'est devant un parterre bien fourni de plus de deux cents participants que samedi à la salle des fêtes, Jacky Loisy, président, a ouvert la soirée consacrée au loto du groupe folklorique pontévallois.

Cette soirée s'est déroulée en 16 parties comme d'habitude fort bien dotée. Les principaux lots mis en jeu sont revenus à Fabienne Coulon de Chavannes-sur-Reyssouze pour le voyage, Georgette Marchand de Chavannes pour la machine à laver, Jean-Marc Fattier d'Arbigny pour le home-cinéma, Adrien Fritz de Saint-Jean-sur-Reyssouze pour la console WII, Sylvie Chossat de Chevroux pour la cafetière Senseo, Janine Loisy de Saint-Bénigne pour l'appreil photo numérique.

Ce loto s'est déroulé dans une excellente ambiance agrémentée de l'humour du président Loisy lequel annonçait les numéros tirés au sort. Un buffet et une buvette bien achalandés complétaient les libations de cette soirée.

Le groupe folklorique nous demande de renouveler ses excuses auprès des personnes qui ont acheté les calendriers proposés lors du concours de volailles de décembre dernier en raison d'une grossière erreur d'impression dont Jacky et son équipe n'ont pu s'apercevoir qu'après la réalisation.

  SalleQuine 2PRSIDE~1




 

ARCHIVES




Créé avec Créer un site
Créer un site